Seafrigo veut renforcer sa capacité logistique à Anvers

Le spécialiste dans la logistique alimentaire sous température dirigée s’apprête à acquérir un nouvel entrepôt au port d’Anvers. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement du service frigorifique LCL (Less-than-Container) entre Anvers et New York, lancé en avril dernier via une joint-venture avec Antwerp Cold Stores.

Seafrigo souhaite maintenant renforcer ses capacités logistiques, d’autant que la demande aux États-Unis pour des produits belges de haute qualité tels que le chocolat et les biscuits a augmenté au cours des 12 derniers mois

Le nouvel entrepôt au port d’Anvers disposera de 25 000 emplacements de palettes pour les marchandises à température contrôlée.

Ces capacités permettront d’ajouter de nouvelles options d’itinéraires et de destinations pour les exportations des denrées périssables. « La logistique alimentaire nécessite des connaissances et des capacités spécialisées. Le marché américain des aliments belges de luxe est immense et doit s’appuyer sur une expertise interne des deux côtés de l’Atlantique”, estime

Ben Van Wolput, directeur général de Seafrigo Belgique.

Actuellement, l’entrepôt à température contrôlée de Seafrigo

à Port Elizabeth, dans le New Jersey, constitue le point d’entrée aux États-Unis pour le service LCL. C’est là que sont gérées les formalités de dégroupage et de douane avant la livraison des expéditions en camions frigorifiques dédiés.